Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MA FOLIE DOUCE
  • MA FOLIE DOUCE
  • : Ma folie douce, parce que j'ai décidé de tout quitter le temps d'une année, pour vivre mon grand rêve, pas forcément le plus fou d'ailleurs : voyager plus de 50 semaines autour du monde. Je laisse derrière moi mes amis, ma famille, mon travail, avec la soif de vivre de nouvelles aventures et de revenir plus riche de toutes ces expériences...
  • Contact

Les Articles Par Pays

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 02:00

En Tasmanie encore plus qu’ailleurs en Australie, on ne prend pas à la légère la question de sécurité dans les aéroports,  et surtout il est hors de question que le moindre germe d’origine animale ou alimentaire soit introduit sur l’île.

C’est pour cela qu’à l’aéroport de Launceston, lorsqu’on voit les petits chiens des douanes courir sur les tapis roulants des bagages ce n’est pas une nouvelle variante de fitness canin, c’est juste qu’aucun bagage ne doit échapper à leur flair intransigeant !

P1191546

 

Après m’être installée dans un hostel qui avait tout de la vieille demeure familiale avec son dortoir sous les toits, je suis partie à la découverte de Launceston.

P1191550

P1191547

 

Une bien petite ville après Sydney, mais pas déplaisante avec la nature environnante.

Notamment à littéralement 5 min à pieds du centre ville, une super ballade dans des gorges agréablement fraîches sous la chaleur de l’été australien.

P1201551

P1201555

P1201567

 

Et la bonne surprise d’y trouver une piscine municipale, entretenue de façon impeccable, et absolument gratuite. C’est ça aussi l’Australie, des tonnes d’équipements publics en parfait état et accessibles à tous !

P1201558

 

Mais quand même l’impression de me retrouver dans une ville fantôme d’un autre temps : pas un chat dans les rues et une architecture qui semblaient tout droit sortie d’un livre d’histoire sur les premiers colons arrivés quelques siècles auparavant sur ces nouvelles terres.

P1201578

P1201579

P1201580

 

La suite de mon aventure m’a conduite à Hobart, à moins de 3h de bus, et capitale de l’état.

Encore une fois, une bien petite ville, mais à l’échelle de la Tasmanie il y avait quand même pas mal d’activité.

J’ai vite trouvé mes marques dans un pub transformé en hostel et tenu par un couple de portugais absolument charmants. Pour la première fois depuis longtemps, leur slogan « a home away from home » –pourtant galvaudé dans le petit monde des hostels pour backpackers- prenait tout son sens.

P1211588

P1261788

 

  J’ai même découvert que le journal local publiait tous les jours une scène de Calvin et Hobbes, ma BD préférée… Oui tout d’un coup je me suis vraiment sentie comme à la maison.

P1211591

 

Hobart est une ville plutôt charmante, avec pas mal de choses à découvrir :

- la ville en elle-même tout d’abord, avec des chouettes bâtiments qui bien sûr ressortent encore mieux sur un fond de ciel bleu permanent sans l’ombre d’un nuage

P1221592

P1221593

P1231656

 

- j’ai été frappée par le nombre de gens qui marchent pieds nus dans les rues ! Depuis je m’y suis habituée et après 2 mois ça ne m’interpelle plus… comme quoi, je n’étais pas si bizarre que ça quand je marchais pieds nus à l’agence !! Enfin quand même, c’est plus cool ici ! Et sans doute plus propre qu’à Paris aussi :)

P1241762

 

- son petit port et ses vues sur l’océan

P1221594

P1231711

P1251764

P1231707

 

- ses paysages alentour avec des collines à perte de vue séchées par le soleil de l’été qui battait son plein

P1241758

 

- ses plages, où je suis allée en vélo, avec le système de prêt gratuit de vélos par les musées de la ville… un super plan vu que le prix d’une location de vélo revient au bas mot à plus de 10 fois ce que je payais au Vietnam par exemple ! (cette obsession des prix m'a quittée depuis)

P1251766

P1251777

P1251778

P1251785

 

- le Mont Wellington, qui domine la ville et qui offre un point de vue à couper le souffle. J’y suis montée en bus et j’ai choisi de redescendre à pied : non seulement la ballade était super (même si un serpent m’a coupé la route… quelques instants de stupeur avant qu’il ne disparaisse comme il était venu), mais aussi je ressentais le besoin de faire un peu d’exercice, besoin réveillé par les bribes de sport effectuées à Sydney.

P1221608

P1221611

P1221622P1221620

P1221637

 

Une chouette ballade de quelques heures, qui s’est terminée dans une forêt de fougère digne d’un tableau à la Douanier Rousseau (et oui, j’ai des restes des cours de dessin de M. Point, en 3ème…).

P1221646

 

L’occasion aussi de voir l’arrêt de bus le plus accueillant de toute la Tasmanie, et sans doute de toute l’Australie voire plus : aménagé avec un bon vieux canapé des familles, des bouquins et des couvertures pour attendre dans le plus grand confort le bus les jours de grand froid. Car l’hiver, sur le Mont Wellington, il neige ! Et oui, ça a beau être l’Australie, la Tasmanie est très au sud… et dans l’hémisphère sud c’est au sud qu’il fait le plus froid !

P1221650

P1221653

 

- des vignes, car la Tasmanie est célèbre pour son vin et de façon générale pour ses produits alimentaires plutôt rafinés (notamment des supers fromages que j’ai eu l’occasion de goûter à Sydney lors d’un pique nique chez un pote Australien de Manuella)

P1231663

 

- son musée d’art moderne, le MONA, étonnamment moderne et intéressant pour cette ville du bout du monde, avec des œuvres plus ou moins accessibles et certaines qui ont fait le tour de la planète, comme Cloaqua, la reproduction du système digestif humain, de l’ingestion de nourriture jusqu’à la défection… tout un poème en termes de sensations olfactives ! Les hauts le coeur mont empêchée, une fois n'edst pas coutûme, de dégainer mon appareil photo...

P1231676

P1231701

P1231688

 

Un musée flambant neuf et à la pointe de la modernité avec notamment un système de guide sur Iphone : aucune explication sur les murs, tout dans le smartphone avec un GPS intégré pour accéder directement aux explications de l’œuvre devant laquelle on se trouve.

P1231691

P1231692

 

-et puis j’ai découvert la folie d’Australia Day, avec les gens qui se maquillent aux couleurs de leur drapeau, habillent même leur voiture jusque dans les moindres détails et profitent de cette journée fériée au cœur de l’été pour se retrouver autour d’un barbecue et boire à la santé du pays.

P1221595

P1261790

P1261789

 

- et enfin, que serait la Tasmanie sans ses animaux typiquement australiens, et sans son animal mascotte et endémique de l’île, le fameux Diable de Tasmanie ?

J’ai passée l’après midi dans un refuge d’animaux où il est facile de les approcher et je me suis régalée au milieu des kangourous (pas vraiment farouches

P1241748

P1241749

P1241750

P1241751

P1241752

 

et autres koalas placides, comme enivrés de leurs 18h de sommeils quotidiens…

P1241734

P1241739

P1241740

 

Quand au Diable, il ne ressemble en rien au Taz que la Warner Bross a animé durant toute mon enfance -et encore moins à la petite chose dessinée sur mes paquets de mouchoirs indonésiens-

P1241759

 

 on dirait plutôt une sorte de croisement entre une grosse souris et un petit sanglier…

P1241743

 

et quand il est l’heure de manger in sort les crocs ! Le p’tit tigre a failli tomber dans les pommes.

P1241729

 

Et j’ai même vu une espèce de grosse souris toute mignonne avec une fourrure grise à pois blancs…. Je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que ça aurait fait un très joli sac à main ! Je sais, ce n’est pas vraiment dans l’esprit refuge…

P1241755

 

C’est aussi depuis Hobart que j’ai pu enfin faire la connaissance de Thibaut 2 mois après sa naissance, grâce à Skype qui miraculeusement marchait à peu près, et discuter avec Amandine pour la première fois depuis mon départ… un grand moment entre rires et larmes comme on en est capables toutes les deux !!

 

Malheureusement je n’ai pas pu louer de voiture ou prendre part à des excursions, en raison de mon budget serré.

Mais je sais que du coup j’ai manqué en partie ce qui fait toute la beauté de la Tasmanie : ses contrées sauvages et ses parcs nationaux. Si j’ai la chance d’y retourner un jour, j’essaierai de m’organiser pour pouvoir y circuler de façon autonome et pourquoi pas y camper : visiblement c’est profiter au maximum de la nature qui fait tout le charme d’une expédition en Tasmanie.

Ouf, il me reste quand même plein de voyages à planifier pour mon retour !!

 

Prochain article : Cairns et la Grande Barrière de Corail !

Partager cet article

Repost 0
Published by ma-folie-douce - dans Australie
commenter cet article

commentaires

Dudu 06/03/2012 19:13

Ha ha ha sacrée Dud' ! Même à l'autre bout du monde, hop hop, l'air de rien, tu nous places une petit référence de derrière les fagots à Monsieur Point :)) !
Ravie de voir que tout va bien pour toi en tout cas,
Plein de bisous !
ps : et le MONA, c'est la classe quand même !

ma-folie-douce 09/04/2012 20:13



just for you la ref ! :)