Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MA FOLIE DOUCE
  • MA FOLIE DOUCE
  • : Ma folie douce, parce que j'ai décidé de tout quitter le temps d'une année, pour vivre mon grand rêve, pas forcément le plus fou d'ailleurs : voyager plus de 50 semaines autour du monde. Je laisse derrière moi mes amis, ma famille, mon travail, avec la soif de vivre de nouvelles aventures et de revenir plus riche de toutes ces expériences...
  • Contact

Les Articles Par Pays

21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 05:04

Irkustk, arrivée mercredi matin 10h, 2°C, quelques flocons de neige et un vent glacial… le choc thermique après Moscou sous le soleil !

A voir les trottoirs je n'ose même pas imaginer les hivers...

P9150459

 

Plus grande ville de la Sibérie orientale, Irkutsk serait aussi la plus belle ville de la région… difficile de juger n’ayant pas vu les autres, mais j’ai vu deux parties vraiment distinctes :

 

- les monuments et bâtiments pas vraiment touristiques mais officiels ou religieux, près du fleuve Angara, et un peu plus loin les maisons anciennes en bois caractéritiques de la villeP9140443 - maison en bois typique

P9150472 - devant la Cathédrale Bogoyavlensky

P9150467 - Cathédrale Bogoyavlensky

P9150466 - église du Sauveur

 

- et de l’autre côté de la ville, le marché (presque que des femmes sur les stands, comme pour conduire les tramways!) et les rues commerçantes, assez récentes, mais pas forcément des plus accueillantes malgré la musique à fond jouée par des hauts-parleurs dans les rues principales, et avec des policiers absolument partout !!  P9140439 - marché d'Irkutsk

P9140441 - marché couvert d'Irkutsk, 10 vendeuses pour un

P9140444 - l'autre visage d'Irkutsk

P9140445 - opticien

 

Quoi qu’il en soit cette partie la ville m’a permis de régler deux choses devenues urgentes : l’achat d’un bonnet, indispensable pour affronter le froid pinçant, et l’aiguisage de mon couteau suisse auprès d’une petit artisan sur le marché, pour la modique somme de 10 rubles (environ 30 centimes).

 

Sinon voici en vrac mes premières impressions « sibériennes » :

- ici les traits sont très nettement asiatiques, plus rien à voir avec les visages à Moscou : on sent que la Bouriatie est toute proche (à l’Est du lac Baïkal)

- bien que les voitures roulent à droite, comme en Europe, les volants sont aussi bien à gauche qu’à droite… visiblement il y a quelques années acheter sa voiture au Japon était beaucoup plus économique. En tout cas ça n’a pas l’air de les gêner plus que ça, en même temps pas sûre que quoi que ce soit les gêne sur la route, du moins la notion de priorité et faire attention aux autres voitures ne semble pas être la règle

- comme à Moscou, pas ou extrêmement peu de deux roues : ni scooters ni vélos, pas très étonnant quand on imagine le climat en hiver, c'est-à-dire à peu près fin septembre… j’en rajoute un peu car en réalité l’épisode de froide semblait assez exceptionnel pour septembre et en revenant à Irkutsk quelques jours plus tard le thermomètre était remonté de près de 15°C !

 

Si ma première journée à Irkutsk ne m’a pas époustouflée (et m’a frigorifiée), j’ai continué à prendre mes marques avec la Russie : même si je ne comprends toujours rien à la langue, j’ai cette sensation de maîtrise de la situation, je ne me sens plus larguée comme les tout premiers jours. C’est une sensation agréable.

Et puis si l’hostel n’était pas incroyable, il était situé dans un appartement, assez douillet et avec seulement un douzaine de lits. Mais surtout j’ai passé une excellente soirée avec un couple de Norvégiens (Marit et Niels), et un couple de Belges germanophones (Natasha et Manuel) : on s’est simplement retrouvés dans la cuisine, à partager du chocolat, des chips, des bières et à échanger nos impressions, parler de nos voyages, rire pour rien du tout et se faire engueuler comme des gamins car on faisait trop de bruit dans la cuisine passé minuit ! All in English bien sûr et à chaque fois je suis surprise de voir tout ce qu’on a à se dire et à quel point on arrive à échanger malgré les différences de langue, de culture, de personnalités.

Comme tous les gens que je rencontre sur le trajet du Transsibérien font plus ou moins le même parcours, en tous cas jusqu’en Chine, nous sommes censés essayer de nous retrouver à Oulan-Bator, on verra… De toute façon on recroise souvent les gens. C’est marrant, ça donne l’impression que le monde n’est pas si grand, et surtout ça dédramatise les au-revoir quand on a bien accroché.

 

Jeudi matin je suis partie un peu plus loin en Sibérie pour découvrir le fameux lac Baïkal, (le plus profond du monde, 1/5ème des réserves d’eau douce de la planète, oui madame !), plus précisément sur l’Ile d’Olkhone.

Après 6 heures de minibus qui sont passées plutôt vite avec des Polonais, des Russes, un couple germano-espagnol très sympa, nous avons eu droit à un petit moment de magie avec une lumière incroyable en attendant le ferry. Le soleil a fait une courte apparition, donnant au paysage des teintes surréalistes :

P9150490 - avant le ferry

P9150496 - en face, l'Ile d'Olkhone

P9150502 - devant le coucher du soleil sur le lac Baïkal

P9150507 - coucher de soleil avant le ferry

P9150508 - avant le ferry

P9150512 - coucher de soleil sur le lac et l'Ile d'Olkhone

 

Avec quand même un grand froid toujours présent -visiblement on ressemblait à un mix entre des cosmonautes et des Teletubbies…

P9150510 - avant le ferry avec Imke et Ignacio

 

D’ailleurs on m’a demandé si j’aimais le jaune… pour la veste j’ai du expliquer que c’était la seule couleur à -40%, pour ce qui est de la montre, j’ai laissé tombé les explications !

 

Mon hostel était hyper sympa :

P9170648 - Nikita's

P9170649 - Nikita's

P9160557 - ma maison au Nikita's

 

Situé dans la ville de Khoujir, ville principale de l’Ile, dont les routes sont ni plus ni moins des des chemins terreux, voire sableux, parfois même de simples traces au beau milieu des prairies… comme ça pas de problème en hiver, les routes ne risquent pas de s’abimer

P9160560

P9160549 - rue de Khoujir

P9160553 - èglise de Khoujir

P9160552 - port de Khoujir

 

dans un environnement idyllique, près du lieu sacré des rochers du Chaman (encore une fois l’influence Bouriate), très beau, très zen

P9160534 - le lac et les rochers du Chaman

P9160537 - près des rochers du Chaman

P9180658 - rochers du Chaman

P9160539 - sur la plage des rochers du Chaman

P9160545

 

et à côté d’une magnifique plage bordée par une forêt de pins… la plage en Sibérie, je n’aurais jamais imaginé ! Et bien moins froid qu’à Irkutsk !!

P9160565 - sur la plage à côté de Khoujir

P9160575 - sur la plage à côté de Khoujir

P9160585 - sur la plage à côté de Khoujir

P9160592 - sur la plage à côté de Khoujir

 

J’ai aussi pu découvrir les spécialités locales :

> les bains russes : ambiance sauna dans une pièce en bois ultra chauffée, avec un robinet d’eau bouillante et des baquets d’eau froide à mixer pour se doucher avec une espèce de grande louche. Génial pour se réchauffer quand il caille dehors… et après 4 jours de Transsibérien et l’eau chaude qui ne marchait pas la veille à Irkutsk, quel bonheur !!

P9150516 - banya au Nikita's

P9150528 - après le bain russe au nikita's

 

> la musique et les chants folkloriques lors d’un dîner à l’hostel… un peu touristes, mais sympa et le papy à l’accordéon était très fun 

P9160600 - Folklore russe au Nikita's

 

Et puis surtout j’ai rencontré  des gens vraiment accueillants et chaleureux :

- que ce soit le personnel de la réception, les travailleurs saisonniers et/ou volontaires, comme René, le Khazak avec qui j’ai sympathisé et qui voyage depuis près de 5 ans

- mais aussi les autres voyageurs : j’ai passé une journée en excursion dans le nord de l’Ile avec un couple d’Italiens, Sandra et Laurent (Portugaise et Bruxellois), Oscar de Perth, Quentin d’Amsterdam et Vaia de Corée du Sud.

Une journée parfaite à tous point de vue : points de vue à couper le souffle sur le Lac Baïkal - plus de 300 km de lac devant nous… difficile d’imaginer que c’est un lac et non l’océan-, eau qui scintille au soleil, mini ballades sur les plateaux et les coteaux, avec grand soleil, ciel bleu, et en T-Shirt (j’ai entendu dire que l’île avait 340 jours de soleil par an, je veux bien le croire !), et Oscar s’est même baigné (13°C ?), et en plus nous nous sommes hyper bien entendus.

Une fois de plus la magie a opéré

P9170608

P9170619

P9170620

P9170638

P9170630 - notre campement pour le déjeuner

P9170631

P9170633 - le groupe du jour, Sandra, Laurent, Quentin, Vai

 

Et la journée s’est conclue par une soirée autours d’un feu de bois improvisé près du lac : très froid dehors, mais très sympa à se réchauffer autour du feu, la Vodka aidant un peu aussi, Russie oblige !

P9170654 - feu près du lac avec Oscar, Quentin, Laurent, S

 

Plus ça va plus j’ai l’impression que le temps passe vite, mais s’écoule lentement à la fois… je sais c’est antinomique mais c’est pourtant ce que je ressens. Je commence à perdre la notion des jours et des durées, ça devient intéressant ! Je me laisse porter, c’est agréable de ne plus ressentir le stress de la préparation des 6 derniers mois ! Ici la prochaine étape c’est le jour suivant et c’est bien comme ça.

 

En conclusion, et pour la traditionnelle partie « logistique quotidienne », j’ai dormi à Irkutsk dans une chambre plutôt confortable, mais qu’on a du aérer comme des malades, visiblement le mec déjà présent avant les norvégiens, les belges et moi avait des petits problèmes de transpiration… et oui c’est ça aussi les voyages, on partage tout…

P9140455 - mon lit au Baïkaler

 

A Khoujir sur l’ïle d’Olkhone j’ai eu une première nuit absolument glaciale dans une chambre bien trop grande, pas isolée et pas chauffée (on m’a donné ce qui restait à 21h, n’ayant rien réservé)… sympa aussi de dormir en bonnet et en pull dans son sac de couchage sous une couette et une couverture !

P9150529 - 1ère chambre au Nikita's, glaciale!!

 

Mais les deux nuits suivantes j’ai changé pour une chambre hyper cosy, et hyper chauffée. Le top.

P9160603 - ma 2ème chambre au Nikita's

P9160602 - ma 2ème chambre au Nikita's

 

A Irkutsk, j’ai mangé plus pour me nourrir qu’autre chose : pâtes, tomates, charcuterie, fromage, pain, yaourt.

En revanche, sur l’Ile d’Olkhone j’étais en pension complète et durant plus de deux jours j’ai eu la chance de goûter à de la nourriture traditionnelle : le matin porridge, crêpes, œufs au plat, le midi et le soir soupe typique, viande en sauce et/ou poisson, petit pain sucré en dessert, et le best, le pique nique lors de l’excursion dans le nord de l’île, préparé par notre chauffeur russe (parlant …russe), avec des sandwiches pain / fromage / concombres et tomates, de la soupe de poisson et du thé chauffés au feu de bois, dans une petite clairière, abrités du soleil, avec le feu fumant à côté… magique !

P9170632 - sandwich et soupe de poisson

 

Prochain article : Oulan Bator !

Partager cet article

Repost 0
Published by ma-folie-douce - dans Russie
commenter cet article

commentaires

romain alligier 25/09/2011 13:02


la sensation que le temps passe vite mais s'écoule lentement.... cela m'évoque la plénitude.. La vivacité de chaque moment, et le flux tranquile et fort de jours et de nuits libres. Bisou, bon
voyage.


ma-folie-douce 02/10/2011 15:13



effectivement... déjà bien loin de mon quotidien parisien! bisous



Amandine 22/09/2011 09:48


Hello !!! Trop cool ces nouvelles !
Petites questions :
- es-tu contente de ton super équipement ? Notamment de ton beau blouson jaune ?
- T'es-tu servi de ta couverture de survie la nuit où t'as caillé ?
- comment procèdes-tu pour te réserver des nuits ? la veille pour le lendemain avec un guide à la main ? De bouche à oreille avec tes rencontres ????
Et oui, je reste terre à terre, pratique, matériel ... mais c'est moi, tu sais comme j'aime connaître aussi ces petits détails ?
Gros bisous, Amande


ma-folie-douce 22/09/2011 13:30



coucou amande! ah je te reconnais bien là avec tes petites questions!!


alors dans l'odre :


oui, il est est très jaune, mais il me tient bien chaud, pour le reste pour l'instant tout va bien mais je te dirai ça en rentrant de 10 jours de treck / cheval / chameau dans la campagne


pas eu besoin d'aller jusqu'à la couverture de suvie pour la nuit où je me suis caillée, j'espère ne jamais avoir à m'en servir!


pour les hostels, je n'ai réservé que moscou. depuis soit j'en choisit une sur internet ou dans mon guide te j'y vais, soit j'entend parler d'un endroit bien, soit je m'incruste avec des gens qui
ont un transfert depuis la gare (c'est ce que j'ai fait à oulan bator). ici c'est la fin de la haute saison donc il y a des places et pour l'instant je suis toujours arrivée en journée


ah j'avais pas vu ta dernière phrase, c'est bien ce que je disais, c'est bien toi;)


bisous plein!


 



ponette 21/09/2011 12:16


Encore une fois JE LIKE !!! merci de nous faire voyager !
Je compte sur mon cordon bleu pour noter précieusement toutes les futures recettes formidables que tu vas découvrir pour nous les faire goûter à ton retour ! des bisous


ma-folie-douce 22/09/2011 06:52



on va quand même éviter le petit pain au chou... présumé coupable de mon intox alimentaire de bienvenue à Oulan bator...