Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MA FOLIE DOUCE
  • MA FOLIE DOUCE
  • : Ma folie douce, parce que j'ai décidé de tout quitter le temps d'une année, pour vivre mon grand rêve, pas forcément le plus fou d'ailleurs : voyager plus de 50 semaines autour du monde. Je laisse derrière moi mes amis, ma famille, mon travail, avec la soif de vivre de nouvelles aventures et de revenir plus riche de toutes ces expériences...
  • Contact

Les Articles Par Pays

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 00:00

Assise à une terrasse qui surplombe le Mekong, enduite de DEET - oui, nous les backpackers on ne dit plus lotion anti-moustique, ni même repelant en English dans le texte, non on ne parle plus que du fameux composant qui fait fondre le plastique mais qui est le seul à tenir à distance ces mini vampires, à savoir le DEET- enduite de DEET donc car le soleil vient de se coucher, je m’apprête à écrire une nouvelle page de l’histoire. Ah non pardon de mon blog. Enfin un nouvel article quoi.

Sous mes pieds, le Laos, de l’autre côté de la rive, la Thaïlande.

Avant de quitter ce beau pays, revenons donc sur mon arrivée.

 

J’ai quitté les lieux touristiques du Cambodge pour remonter doucement vers le nord, avec un stop à Kratie. Un trajet un peu longuet qui a commencé à 5h du matin par une heure d’attente d’un mini bus qui n’est jamais arrivé. Après avoir fait appeler 3 fois par mon hostel (c’est ça qui est hallucinant ici, même à 5h du matin il y a toujours quelqu’un pour vous aider) l’agence qui m’avait vendu mon billet, une grosse Mercedes a fini par venir me chercher et nous avons rattrapé le bus qui était déjà parti.

S’en sont suivis 4h dans un bus non climatisé et au centre du Cambodge, dès que le soleil se lève à 6h il fait chaud. Très chaud. Surtout dans un bus en plein soleil.

Puis changement de bus, avec de nouveau contrôle des billets pour que le « steward », si on peut dire comme ça, s’assure bien de qui va où. Et re-6h de bus.

Manque de bol petit raté à l’arrivé, car voici l’étrange conversation que j’ai eue avec ce fameux steward après la pause déjeuner de 15h, et après m’être fait confirmer que mon arrêt n’était pas avant 2h de route supplémentaires :

Lui : You go to Kratie ?

Moi: Yes

Lui : Do you sleep there?

Moi : Yes (je commence à me douter qu’il va essayer de me refourguer l’adresse d’un hostel…)

Lui : How many days ?

Moi (un chouille agacée) : I don’t know, I don’t have plans yet

Lui : You don’t want do go to Stung Treng?

Moi : No! But what is it?

Lui : We have already passed Kratie...

Moi : I hope it’s a joke!!

Bon il ne rigolait pas spécialement, donc ça n’avait pas l’air d’être une bonne petite blague locale. En fait l’arrêt était avant la pause dej, mais ils ont juste oublié de le dire…

En même temps en Asie du Sud Est il y a toujours une solution et en insistant bien (non j’ai acheté un billet pour Kratie donc je ne veux vraiment pas aller à Stung Treng à 200km d’ici !), ils ont arrêté le bus et appelé un mini bus pour me ramener à Kratie.

C’est comme ça que je me suis retrouvée à attendre une heure assise sur mon sac à une station service en pleine cambrousse !PB261222

 

 Tout ça donc pour m’arrêter à Kratie, une petite bourgade sur les rives du Mekong, PB271246

 

poussiéreuse et en travaux lors de ma venue (ils refont le marché, donc THE lieu de vie de la ville, en plein centre)…PB271252PB271254

 

avec des échafaudages en bois ( !!) : petit clin d’œil pour Roselyne, on se rapproche des échafaudages en bambou que j’ai enfin fini par voir au Laos (photo prochainement !)… donc ça existe encore !!PB271341

 

avec son dispensaire pour enfants ouvert aux 4 vents et dont les petits patients repartent sans doute plus malades qu’ils n’y arrivent…PB271255

 

et dont le principal intérêt est d’aller voir des dauphins d’eau douce, en voie de disparition.

Un tout petit peu l’arnaque car on ne les voit pas vraiment, mais c’était une pause bien méritée dans ce long trajet vers le Laos, où j’ai vu des supers couchers de soleil (et oui je ne m’en lasse pas) et rencontré Sylvie et Thierry un couple de français hyper sympas qui voyagent en moto et avec qui je suis allée voir ces fameux dauphins.

Bon… la petite chose au milieu de la photo c’est un dauphin. Non mais on les voyait mieux en vrai.PB271291

 

Et puis finalement l’intérêt de cette sortie c’était aussi la ballade en bateau, toujours aussi zen sur ce fleuvePB271281

 

et le trajet à l’arrière du chauffeur qui m’emmenait en scooterPB271295

 

en passant à travers les petits villages, où la notion de sécurité routière est très différente de nos standards européens !PB271302PB271306

  

Une chouette visite qui s’est conclue par un coucher de soleil à tomberPB271321

PB271333

PB271345

 

toujours au bord du Mekong qui non seulement nourrit ses riverains mais leur permet aussi (entre autres) de se laver le soir venu.PB271339

 

C’est ainsi que c’est cloturé le chapitre Cambodge, avec quand même pour remonter toujours plus vers le nord un trajet assez épique.

Nous étions 20 (dont un bébé) dans un mini bus de 16 places… et oui ici c’est comme en Sibérie, tant que ça rentre on ne regarde pas le nombre. Nous étions donc 4 sur des rangées de 3, mais surtout, et ça je n’avais encore jamais vu, le chauffeur étais assis sur les genoux d’un passager pour conduire.

Oui oui vous avez bien lu. En fait le passager, un Cambodgien, n’a pas réussi à tenir à 5 sur une banquette de 3 -il a pourtant vraiment essayé, mais non, la porte ne pouvait pas fermer avec les 2/3 de son corps à l’extérieur du mini bus-, donc pas plus démonté que ça (sans doute l’habitude, contrairement à nous pauvres touristes qui assistions totalement interloqués à cette scène…) il est allé s’assoir sur le siège du conducteur, et ce dernier s’est hissé sur ses genoux. Visiblement il arrivait quand même à atteindre les pédales.

 L’histoire ne dit pas s’il avait placé une pierre sur l’accélérateur pour se faciliter la tâche.PB281349

 

Un poste de frontière à la cool, deux petites cabanes en bois et notre « steward » qui s’est occupé de tout. En 20 minutes c’était réglé, on passait la frontière à pied pour entrer officiellement au Laos et un autre bus nous emmenait vers notre prochaine destination.PB281350

 

Si Phan Don, également appelé 4000 islands (for the tourists), est un petit havre de paix, avec comme son nom l’indique plein d’îles toutes proches les unes des autres au milieu desquelles s’écoule… le Mekong ! Pour changer. Mais pour mon plus grand bonheur.

Un lieu un peu hors du temps avec globalement rien d’autre à faire que bouquinerPB291438

 

faire la sieste dans le hamac sur la terrasse de son bungalowPB291414

PB281353

 

vaguement faire le tour de l’île (la principale est Don Det) en véloPB281354

PB281355

PB291415

 

avec un vélo qui de préférence ne tient pas trop le choc… mais on ne me la fait pas, je sais réparer une chaine qui a déraillé !! Ils voulaient me faire payer 2 dollars pour ça, quasiment le prix de la nuit dans mon bungalow… ils n’avaient pas bien vu à qui ils avaient à faire !PB291431

 

et aller sur l’île voisine voir des chutes d’eau, et tremper les pieds (mais vraiment pas plus) dans l’eau du MekongPB291423

PB291427

 

observer la naturePB291451

 

le bébé Water buffalo devant mon bungalow était né à peine 5h plus tôt !PB291432

 

regarder les lever de soleilPB291402

PB291407

PB291411

 

puis les couchers de soleil. PB281379

PB281376PB291452

PB291462

PB291464

 

Encore une fois pas simple ma vie en ce moment…

 

J’ai aussi eu la chance de passer une aprem et une soirée avec Imke et Ignacio, que j’avais rencontrés (j’espère que vous avez fait des fiches) en Sibérie et retrouvé à Pekin et sur la muraille de Chine. Trop bien de les revoir après 2 mois, on était tous contents, avec plein de choses à se raconter, d’infos à s’échanger… c’était comme si on s’était quittés la veille !

Encore une fois dur dur de leur dire au revoir ne sachant pas quand on se reverrait, mais ce sera soit l’Amérique du sud au printemps, soit Madrid plus tard !

 

Les petites photos traditionnelles de quelques un de mes repasPB261238PB301478

 

et de mes hébergements, avec cette fois-ci encore des chambres pour moi toute seule :

PB271244PB281351

 

Malgré tout quand même un peu dur de changer de lieu tous les 2 ou 3 soirs, même si pour l’instant je n’ai pas vraiment eu de mauvaise expérience.

Mais même si j’essaie de ne pas penser à mon appart (vidé et avec quelqu’un que je ne connais pas dedans ce n’est plus le mien, du moins temporairement), j’avoue qu’hier soir dans un énième bus de nuit j’ai vraiment rêvé de mon lit. Le mien, celui où je m’endors tous les soirs en sachant que je vais trop bien y dormir. Mais cette aventure vaut vraiment le coup de quitter son lit pendant un an !!

 

Prochain article : Vientiane !

Partager cet article

Repost 0
Published by ma-folie-douce - dans Cambodge
commenter cet article

commentaires

Steph13 15/02/2012 14:36

euh... un tout p'tit chouïa ;-), mais bon j'ai suivi les photos sur FB quand même ! lol
aaaah cool tu vas te faire la grande barrière de corail ? bises

ma-folie-douce 02/03/2012 12:00



bon cette fois-ci c'est moi qui ai grave du retard... oui ça y est la grande barrière c'est fait aussi, et dans une semaine cap sur la nouvelle zelande!! bisous plein



Steph13 15/02/2012 13:31

magnifique Si Phan Don ! je regrette vraiment de ne pas avoir passé plus de temps au Laos... ce sera le prétexte pour y retourner :-) bisous ma belle !

ma-folie-douce 15/02/2012 14:32



dis donc.... je suis à la bourre mais que dire de toi;) je t'embrasse, à bientôt (j'ai le droit de replonger dans 2 semaines!!!)